Les membres de Subvertisers International

This post is also available in: English (Anglais) Deutsch (Allemand)

Brandalism (Royaume-Uni et International)

QU’EST-CE QUE C’EST ?: Brandalism est un collectif d’artistes international qui défie le pouvoir des firmes dans l’espace public, dans le monde entier. Intervenant sur des espaces publicitaires qui célèbrent habituellement la consommation, Brandalism utilise la subversion, le détournement, pour transformer les messages consuméristes en messages anti-consuméristes. Brandalism utilise les espaces publicitaires extérieurs comme une lentille à travers laquelle nous pouvons voir les multiples conséquences et injustices sociales et environnementales que le consumérisme exacerbe.

POURQUOI: Le pouvoir des firmes influence chaque aspect de nos vies modernes : notre perception de nous-mêmes et de nos corps, notre définition des genres, des prétendues « races » et des classes, jusqu’à notre perception des autres et du monde dans lequel nous vivons. La publicité ne se contente pas de nous vendre des produits, elle formate nos attentes quant à ce qui donnerait un sens à la vie.
Site web: brandalism.ch / Twitter : @BrandalismUK

Consume Hasta Morir (Madrid – Espagne)

QU’EST-CE QUE C’EST : ConsumeHastaMorir regarde la société dans laquelle nous vivons et, en utilisant un de ses propres outils, la publicité, nous permet aussi de voir jusqu’à quel point on peut « mourir de consommer ». Nous faisons des ateliers sur la communication, nous diffusons des textes, publions des livres et, en particulier, nous partageons des détournements.

POURQUOI : Ce projet a démarré avec l’association « Les Ecologistes en action », une confédération espagnole créée par le rassemblement de plus de 300 groupes environnementaux. ConsumeHastaMorir utilise le détournement et la subversion pour diffuser une information sur ces problèmes sociaux et promouvoir une attitude plus critique à l’égard du consumérisme et des media de masse.

Site web: consumehastamorir.org Twitter: @ConsumeHastaMor

Le Collectif des Déboulonneurs (France)

QU’EST-CE QUE C’EST: Le collectif des Déboulonneurs (France) combat la publicité par la désobéissance civile. Nos actions sont directes, non violentes; nous écrivons des messages tels que “La publicité pollue nos rêves », « Qui paie pour la pub ? », « Agression visuelle », sur les panneaux publicitaires dans l’espace public. Nous revendiquons la responsabilité de nos actions pour lesquelles nous risquons des poursuites. Le 25 mars 2013, un tribunal de Paris a relaxé nos activistes, en s’appuyant sur l’état de nécessité qui permet d’excuser et de ne pas sanctionner des actes illégaux lorsqu’ils sont commis pour parer un danger imminent, (reconnaissant donc, en l’occurrence, ceux créés par la publicité), et sur le droit, garanti par la Constitution, à la liberté d’expression. Les buts de ce collectif et d’associations amies sont de réduire le nombre des media publicitaires et de bannir les écrans afin que l’espace public soit libéré des messages commerciaux.

POURQUOI : Dans l’espace public, la publicité s’impose à nous. Elle est partout (écrans, bâches, panneaux), et nous pénètre même si nous n’en avons pas conscience. Nous devons agir de toute urgence pour gagner les batailles menées pour limiter la publicité et arrêter son impact social et écologique.
Site web: deboulonneurs.org

Democratic media please (Melbourne, Australie)

QU’EST-CE QUE C’EST : : : désobéissance civile/ action directe – couvrir les publicités avec de la peinture ou des affiches, ouvertement, invoquer la légalité contre les accusations portées
POURQUOI : pour que la démocratie fonctionne, le système médiatique publicitaire axé sur le profit doit être aboli et remplacé par un système médiatique démocratique ; le système médiatique publicitaire axé sur le profit ne sera aboli que lorsque nous refuserons de vivre avec lui.

Site web: democraticmediaplease.net

DIES IRAE (Berlin, Allemange)

QU’EST-CE QUE C’EST ?: Nous considérons la lutte contre la publicité et son remplacement comme de l’auto-défense afin de combattre la pollution visuelle que constitue la publicité commerciale. Nous formons également les gens pour qu’ils deviennent capables de faire de même.

POURQUOI : Nous remplaçons les publicités par nos propres affiches pour fournir des stimuli politiques dans la sphère publique.

Facebook: www.bit.ly/Dies-Irae Instagram: @dies_irae
Youtube: youtube.com/channel/UCWPvUdtibh8WjwuewA9p0vw
Twitter: @DIES_IRAE_art

Le FLIP (Fribourg – Suisse)

QU’EST-CE QUE C’EST ?: Le FLIP, Front de Libération de l’Invasion Publicitaire, est un collectif revendiquant le droit de non- réception qui nous est aujourd’hui nié. Nous avons pour but de problématiser la publicité, qui s’est imposée comme une réalité à ne jamais remettre en question, alors même qu’elle s’avère particulièrement pernicieuse, tant par ses méthodes que par ses conséquences. En dénonçant les procédés publicitaires, nous tentons de sensibiliser la population aux nuisances qui en résultent pour l’environnement et la société. Nos actions visent particulièrement l’affichage en ville, qui est le lieu où l’habitant possède de véritables marges de manœuvres pour proposer d’autres usages de ces espaces publics, au service non pas de l’économie et de la société de consommation, mais du vivre ensemble.
Pourquoi :

POURQUOI: Chaque jour, nous sommes exposé.e.s à plusieurs centaines de messages commerciaux qui rivalisent en agressivité pour parvenir à s’imposer à notre attention. En aveuglant la population sur les conditions réelles de la production et de la consommation des produits qu’elle met en valeur, la publicité amoindrit notre esprit critique et réduit les individus au statut de consommateur. La pub constitue ainsi un rouage majeur de notre société de (sur)consommation et contribue de fait au gaspillage des ressources, à la détérioration des écosystèmes, à l’exploitation des personnes et à la pollution des imaginaires.

NO-AD Day (International)

QU’EST-CE QUE C’EST ?: Remplacement, enlèvement. Les participants d’un “NO AD Day” sont appelés à enlever autant de publicités extérieures que possible avant la “Journée sans achat”, dans un effort pour éliminer les messages commerciaux qui dominent nos espaces publics. “NO AD Day” se propose de contrôler la sursaturation de nos esprits et de l’environnement par les media commerciaux, de telle sorte que nous puissions orienter nos besoins de consommateur d’une façon plus sensée et plus fructueuse.

Site web: noadday.org Twitter: @noadday Instagram: @noadday Facebook: NOAD

Vermibus (Berlin – Allemagne)

QU’EST-CE QUE C’EST ? Ateliers, artivisme, remplacement, désobéissance civile. La base de la pratique de cet artiste est de cibler les effets dépersonnalisants de la publicité, qu’il annule en les exagérant. Il enlève de la rue les affiches publicitaires originales et les modifie dans son atelier en altérant l’image à l’aide de solvants. Il dissout le visage et la chair des modèles qui figurent sur les affiches, tache et gomme les logos des marques, et remet ensuite les affiches à leur place originelle dans l’espace public.

POURQUOI: La publicité nous atteint à tous niveaux, personnel, sociologique, politique et environnemental. Elle porte atteinte à notre santé mentale, à notre métabolisme, aux coutumes, au pouvoir de décision, à la liberté de la presse, à la liberté d’expression … Quand je dis qu’elle nous atteint à tous niveaux, je veux vraiment dire cela. Nous sommes confrontés à de nouveaux dangers : d’un côté, les nouvelles technologies, au service de la publicité, comme le Big Data, qui utilise chaque information nous concernant que nous publions, analyse chacun de nos mouvements, sur la Toile ou dans l’espace public, à l’aide de satellites, et, de l’autre côté, le neuromarketing, qui étudie le fonctionnement de notre cerveau pour rendre scientifiquement la publicité plus efficace.

Site web: vermibus.com Instagram: @vermibus Twitter: @Vermibus Facebook: Vermibus

Proyecto Squatters / ContraPublicidad (Buenos Aires, Argentine)

QU’EST-CE QUE C’EST ? Nous sommes une équipe qui évolue, formée de gens sympathiques, drôles et engagés, qui s’organise pour réaliser des actions de rue, des ateliers, des expositions qui, ensemble, développent une réponse créative à la violence symbolique de la publicité.

POURQUOI ? Nous faisons cela parce que nous souhaitons construire collectivement un chemin de développement personnel. Par la créativité, l’intelligence et l’empathie, nous voulons construire un monde fait de plus de justice et de plus de respect pour la nature et la vie.

Site web: proyectosquatters.blogspot.com.ar/    Twitter: @ElSquatt    Facebook: ElSquatt

Public Ad Campaign (New York City – US)

QU’EST-CE QUE C’EST ? PublicAdCampaign est le projet qui abrite ce que Jordan Seiler écrit, crée en tant qu’artiste, organise, programme et plus généralement plaide, en faveur d’un usage plus démocratique de nos espaces publics partagés, et cela en remettant en question la publicité extérieure et en créant de nouvelles voies pour une communication publique.

POURQUOI : A travers la répétition des mêmes narrations favorables aux intérêts commerciaux, nos espaces médiatiques partagés, la télévision, l’édition, l’internet, et l’espace public lui-même formatent nos narrations sociales collectives et influencent la façon dont nous traitons nos semblables et l’environnement.

Site web: publicadcampaign.com

Résistance à l’agression publicitaire (R.A.P.) (France)

QU’EST-CE QUE C’EST ? R.A.P. est une ONG nationale. Nous développons des stratégies non-violentes et légales d’activisme, et facilitons le rassemblement des divers mouvements anti-publicitaires français. Forte de 15 groupes locaux en France, R.A.P. mène des campagnes d’analyse critique et de prise de conscience, mobilise par des actions directes sur le terrain, et plaide auprès des décideurs.

POURQUOI ? Parce que la publicité a des effets négatifs sur l’environnement (gaspillage des ressources, pollution de l’environnement, bruit, etc.) et sur la société (développement de la surconsommation, inégalités, obésité, violence, etc.).

Site web: antipub.org Twitter: @RAP_asso Facebook: Résistance à l’Agression Publicitaire

Diaspora: Rapasso

Robert Johnson (RJ) & Commission AntiPub Nuit Debout (CAP) (Paris, France)

QU’EST-CE QUE C’EST ? La Commission Antipub et le groupe Robert Johnson organisent régulièrement des ateliers pour travailler sur des affiches au format des abris-bus, créant des illustrations et remplaçant les publicités existantes. L’artivisme est une bonne façon de combattre le système publicitaire mais il n’est pas nécessaire d’être artiste pour se joindre à nous. Il suffit d’être attiré par un activisme concret. De nouveaux talents et de nouvelles techniques sont toujours utiles mais les gens nous rejoignent pour le plaisir d’être ensemble. Nous agissons sporadiquement dans le métro et dans la rue, par exemple pendant des manifestations … Le groupe Robert Johnson (qui sait s’il existe et si c’est son vrai nom ?) est né juste après la très grande mobilisation contre les pubs en France, en 2003-2004. La Commission Antipub est née spontanément du mouvement Nuit Debout, au printemps 2016.

POURQUOI ? Parce que le système publicitaire alimente notre société folle, nous voulons faire naître une prise de conscience pour qu’elle soit prête pour un changement positif. Et aussi parce que cela procure une grande joie de se réapproprier et de reconstruire le paysage urbain.
NOUS TROUVER:
RJ : “Essayez … nous sommes quelque part dans Paris!”

CAP: Facebook: Commission Anti Pub Nuit Debout / Twitter: @AntiPubDebout

Special Patrol Group (London, England)

QU’EST-CE QUE C’EST ? Special Patrol Group a regroupé beaucoup de gens différents à des époques différentes. C’est organisé horizontalement et anonymement. Il s’agit plus d’une tactique que d’un groupe, chacun peut se charger d’une action directe anonyme contre la publicité et se réclamer ensuite de SPG.
POURQUOI ? Notre conception est anarchiste, anti-capitaliste. Quand les politiques et l’art entrent en conflit dans les rues, nous pouvons défier la capture de notre espace public par les grandes firmes et retourner le langage du consumérisme contre lui-même. Plus largement l’intention est de mobiliser et de politiser les gens, de se réapproprier l’espace public et d’encourager de bons choix pour la société. Nous aimerions vraiment que les gens prennent leur autonomie et agissent de façon autonome, afin qu’ils construisent et reconstruisent leurs environnements urbains et revendiquent leurs droits sur la ville.